La ville sans vent

1526890_663146963804458_1539555674139717525_n

13705159_1567575843547486_502400235_n

« La vie est si fantasque qu’on s’étonne parfois de la voir se conformer, malgré les hasards et les incertitudes, à un plan décidé des années auparavant. »

Auteur : Eléonore Devillepoix

Année : 2020

Editeur : Hachette

Nombre de pages : 442

Histoire : « A dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.
Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ca tombe bien, elle a tendance à les déclencher…
Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé. Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser. »

000J

Je vais être claire tout de suite : J’ai accroché dès les premières lignes ! La plume de l’autrice m’a séduite très rapidement. Et si vous commencez à me connaître, vous savez que c’est déjà un excellent point.

L’histoire se passe principalement dans la ville d’Hyperborée, une ville sans vent (ce petit détail a son importance) et pleine de mages, où les classes sociales ont leur importance. En effet, la ville est coupée en sept partie situées en hauteur, et évidemment plus t’es en haut et plus tu pèses dans le game. Il y a d’ailleurs un détail qui m’a fait ouvrir de grands yeux, puis sourire, car c’est beaucoup trop mignon et génial : pour changer de niveau à Hyperborée, on se déplace à dos de tortue ! Oui, de tortue ! J’adore l’idée, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça signifie beaucoup.

Lastyanax est donc un jeune mage devenu Ministre qui, entre complot et trahison, cherche à découvrir qui se cache derrière la mort mystérieuse de son mentor. Arka, quant à elle, est une jeune fille de 13 ans possédant des pouvoirs ainsi qu’un fort caractère. A la recherche de son père qui vivrait apparemment dans la ville, elle entre à Hyperborée, où elle va user de son intelligence pour atteindre le septième niveau et ainsi devenir la disciple de Lastyanax. La relation entre nos deux personnages ne commence pas de la meilleure des façons, tout semble les opposer, mais ils vont être amenés à former une équipe et à se faire confiance pour faire face à ce qui se trame à Hyperborée.

Les descriptions sont joliment détaillées, les personnages ont du potentiel et à nouveau j’ai rapidement accroché avec eux. Nous partageons d’ailleurs la narration avec les deux personnages principaux, mais également d’autres personnages secondaires qui viennent se rajouter et dont les points de vue ont également leur importance.

J’ai trouvé l’histoire et l’intrigue passionnantes, les personnages sont attachants, le style d’écriture est accrocheur. Je ne me suis pas ennuyée, il se passe toujours quelque chose. Il y a quelques temps mort certes, mais pas assez pour casser le rythme. Un premier tome prometteur, j’ai hâte de voir où tout cela vous nous mener.

Un grand merci aux éditions Hachette pour l’envoi !Capture d’écran (205)20190126_180002

Une réflexion sur “La ville sans vent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s