Perfect World (パーフェクトワールド) Tome 1

3217370007_1_2_KUHvKNKD.png

13705159_1567575843547486_502400235_n

« Mon premier amour est à présent handicapé. Malgré tout, mes sentiments, eux, n’ont pas changé. Impossible de les contenir plus longtemps. Je l’aime, c’est tout. »

Auteur : Rie Aruga

Année : 2014

Editeur : Akata

Statut : 10 tomes (en cours)

Histoire : « Tsugumi Kawana est une jeune femme de 26 ans qui travaille dans une boîte de design d’intérieur. Lors d’une soirée d’un client tenant une boîte d’architecte, elle va tomber nez à nez avec son premier amour et confident quand elle était au lycée : Ayukawa. La jeune fille semble très vite retomber sous son charme. Mais lorsque ce dernier décide de partir, elle va alors se rendre compte que quelque chose a changé. En effet, Ayukawa est en fauteuil roulant à présent. »

000J

Une petite perle qui a touché mon petit coeur. Au lycée, Tsugumi était amoureuse d’Ayuzawa mais n’a jamais osé lui confier ses sentiments. Des années plus tard, Tsugumi est devenue décoratrice d’intérieur et son chemin croise à nouveau celui d’Ayuzawa, qui est devenu architecte. Mais Tsugumi a un choc lorsqu’elle découvre que le garçon qu’elle aimait est désormais en fauteuil roulant. Alors qu’ils doivent travailler ensemble sur un projet commun, Tsugumi va assister aux difficultés auxquelles Ayuzawa doit désormais faire face. Malgré cela, elle se rend compte que les sentiments qu’elle avait pour lui ne se sont jamais vraiment éteints. 

Les difficultés du handicap sont traitées avec sensibilité, entre déception et acceptation, mais sans chercher à faire pleurer dans les chaumières. Il y a toujours cette petite touche de légèreté et d’humour pour ne pas totalement plomber le sujet. 

Ayuzawa a fini par accepter son handicap malgré les répercussions auxquelles il doit faire face, il a vraiment réussi à faire de sa fragilité une force. Mais il essaie toujours d’aller au-delà de ses limites, au-delà de ce que son corps peut supporter. 

Mais tout n’est pas tout rose : la mangaka dépeint également les difficultés de traîner un handicap avec soi aux yeux de la société, comme on peut le voir lors de la soirée des anciens du lycée. Le regard des gens n’est pas toujours bienveillant et il y a beaucoup de jugements. Tsugumi elle-même va se poser des questions : Comment faire face au regard des autres ? Quelle est le quotidien d’un couple lorsque l’un est handicapé ? Sera-t-elle capable de subir le jugement des autres et les complications ? Même si elle se rend compte qu’elle a toujours des sentiments pour Ayuzawa, elle se demande si elle sera capable de supporter tout ce qu’un handicap peut engendrer. Quant à Ayuzawa il se refuse d’aimer pour ne pas être un fardeau pour elle. 

C’est vraiment une histoire touchante et pleine de douceur, les personnages sont attachants, et on est amené à nous poser des questions sur nos propres réactions face au handicap. Je conseille vivement et j’ai vraiment hâte de lire la suite.

3217370007_1_2_KUHvKNKD20181024_131322

Une réflexion sur “Perfect World (パーフェクトワールド) Tome 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s